Fermer
pour faire une recherche, entrer au moins un mot
haut de page

Les classes préparatoires et leurs observations sur Büyükada

Depuis plus de 10 ans maintenant, et malgré un arrêt en raison de la pandémie l’année dernière, nos élèves de préparatoires ont découvert Büyükada pendant deux journées et une nuit entières, dans le cadre du traditionnel cycle d’intégration. Accompagnés de leurs professeurs de français, de sport et de leur Responsable de niveau, ils ont appris à mieux se connaître et à faire corps au cours de différentes activités, toutes francophones.

Depuis plus de 10 ans maintenant, et malgré un arrêt en raison de la pandémie l’année dernière, nos élèves de préparatoires ont découvert Büyükada pendant deux journées et une nuit entières, dans le cadre du traditionnel cycle d’intégration. Accompagnés de leurs professeurs de français, de sport et de leur Responsable de niveau, ils ont appris à mieux se connaître et à faire corps au cours de différentes activités, toutes francophones.

Mais laissons nos élèves, après seulement deux mois de français, vous raconter eux-mêmes ce qu’ils ont vécu.

« Büyükada : Ce que ça m’a apporté en français » raconté par la classe des préparatoires A

« Nous apprenons beaucoup de choses à Büyükada. Nous apprenons les directions en français et comment les prononcer. Nous apprenons beaucoup de mots. Nous apprenons les genres des livres, les mots et les termes de science et  de mathématiques, des verbes en français. Nous apprenons les personnes d’école comme directeur/directrice, assistant/assistante, professeur/professeure et autres choses de ce genre. Nous apprenons les consignes en français. Nous apprenons les couleurs et les animaux. Nous apprenons comment nous lisons une carte en français. Nous apprenons les nombres et nous apprenons comment nous écrivons les nombres avec des lettres. Nous apprenons comment nous disons les adress en français avec la feuille des consignes. Nous apprenons les noms de certains endroits comme orphelinat, église et les autres choses de ce genre en français. Nous apprenons le français très bien ! »

« Ensemble à Büyükada » raconté par la classe des préparatoires B

« Nous allons à Büyükada pour deux jours avec les classes préparatoires A et B parce que normalement nous passons toute la journée à l’école avec notre classe et nous ne pouvons pas rencontrer d’autres classes. À Büyükada, nous pouvons donc rencontrer d’autres classes, mais à cause du corona, nous sommes divisés en deux classes dans chaque groupe. À l’ile, ils divisent les deux classes en quatre groupes mixtes. Et nous jouons à un jeu. Dans ce jeu, nous avons une carte et une feuille d’instructions. Le groupe avec le plus de points en jouant à des jeux pendant le temps de jeu gagne. Nous avons besoin de l’aide de nos amis du groupe pour comprendre les instructions. Alors, nous commençons à nous connaître. Nous sommes très fatigués en jouant aux jeux parce que nous marchons beaucoup mais nous nous amusons beaucoup. »

« Le grand jeu de Büyükada » raconté par la classe des préparatoires C

« A 12h00; nous arrivons à Büyükada et nous passons de temps à l’hôtel. Après l’installation, à 13h00, les professeurs font les équipes pour le grand jeu de Büyükada. Il y a quatre équipes dans le jeu et un professeur pour chaque équipe.Tous les personnes ont une tâche différente. Il y a un capitain, une personne qui pose les questions, deux personnes qui ramassent les déchets, un photographe et deux personnes qui prennent la carte. Le but du jeu est respecter les consignes, jouer des jeux, gagner des points et de marcher sur l’île. Premièrement, les élèves jouent le jeu d’anglais. Dans ce  jeu, nous devinons les noms de chansons d’anglais comme un jeu tabou. Après, les équipes font un test de sciences et trouvent les bonnes réponses aux questions. C’est un jeu de sciences. Troisièmement, les élèves font des mots croisés à propos des mathématiques. Quatrièmement, les élèves jouent un jeu de français. Ils révisent les vocabulaires de classe, un élève dessine ce vocabulaires sur une feuille et les autres élèves devinent le vocabulaire. Après le jeu de français, les élèves jouent un jeu de médiathèque. Ils font un jeu d’association avec les vocabulaires de la médiathèque. Après le jeu de médiathèque, les élèves jouent le jeu de turc. Pour ce jeu il y a des parties qui testent nos connaissances. D’abord nous faisons trois groupes. Le premier groupe doit ordonner l’histoire de « La Petite Sirène », le deuxième groupe a un paragraphe d’une matinée d’une fille mais il y a beaucoup de fautes de frappe qu’ils doivent trouver et le troisième groupe doit une tâche qui teste leur culture. Ils doivent trouver les livres écrits par des écrivains turcs. Après le jeu de turc, les élèves jouent le jeu du garçon. C’est un jeu qui se joue comme ça: Un élève prend un plateau avec les verres qui sont plein d’eau. Il monte les escaliers avec ce plateau et il doit faire ça sans bouger ses mains. Si il bouge et que l’eau coule sur le plateau, le groupe perd des points. Après tous ces jeux, les élèves retournent à l’hôtel et le grand jeu se termine. Seulement l’équipe 2 peut tout réussir et cette équipe gagne le grand jeu de Büyükada. »

« La veillée » raconté par la classe des préparatoires D

« Nous dînons et après nous allons à la salle de conférence pour faire la veillée. Puis, les professeurs prennent nos téléphones portables. Monsieur Julian commence à dire les règles de la veillée, le soir et le lendemain. Les professeurs montrent les photos que les élèves prennent pendant le jour. Après ils donnent les feuilles avec les paroles de la chanson “Je veux”. Nous sommes heureux de chanter. Nous faisons une compétition au sujet de qui peut chanter mieux. Après, Monsieur Julian lit l’histoire du Petit Chaperon Rouge et nous faisons une activité. Pendant l’activité, Monsieur Julian prend nos photos. En fin de veillée, les professeurs annoncent nos résultats au sujet du jeu que nous jouons pendant le jour et après nous dormons. »

Un grand merci à notre partenaire depuis le début, le Princes Otel.

X