Fermer
pour faire une recherche, entrer au moins un mot
haut de page

En direct des facs: Berfinsu, étudiante en bio-ingénierie à l’Université Yıldız

Berfinsu Kaya, diplômée de notre lycée en 2017, est étudiante en 3ème année au département de bio-ingénierie de l'Université de Yıldız. Berfinsu, qui a également reçu une formation médicale à l'Université de Brest (PACES) en France, a sincèrement partagé son histoire avec nous.

Berfinsu Kaya, diplômée de notre lycée en 2017, est étudiante en 3ème année au département de bio-ingénierie de l'Université de Yıldız. Berfinsu, qui a également reçu une formation médicale à l'Université de Brest (PACES) en France, a sincèrement partagé son histoire avec nous.

Comment se fait-il que tu étuides maintenant dans un autre département en Turquie alors que tu avais commencé la médecine en France ?

Je voulais vraiment étudier la médecine. Un de mes professeurs a dit : « Il y a deux types de personnes qui veulent devenir médecin. L’un est un amoureux des blouses blanches, et l’autre est celui qui veut vraiment être utile aux gens. Je voulais être utile à quelque chose. Je suis allée en France avec cet enthousiasme car je veux être utile. PACES avait un emploi du temps chargé et ne permettait pas la vie sociale. Malheureusement, je pensais que je ne pouvais être utile à personne. J’ai recherché ce que je pouvais apporter dans le domaine de la santé. La bio-ingénierie est un domaine très ouvert à l’innovation.

 

Avais-tu déjà cet intérêt pour la santé au lycée ?

Lorsque j’étais bénévole à Lape, j’ai réalisé que je voulais travailler dans le domaine de la santé. Grâce à mon lycée, j’ai fait mon internat à l’hôpital Kadıköy Şifa en 9ème. Cela m’a beaucoup motivée.

 

Tu étudies à l’Université technique de Yıldız. Comment s’est passée ta première année ?

Yıldız Teknik est une école réputée pour ses examens difficiles. Mais j’ai vu l’avantage de mes études secondaires à Sainte Pulcherie ; au lieu de mémoriser les formules, ils enseignaient la logique de la formule, d’où elle venait, comment la formule était sortie. Ce raisonnement m’est très utile en ce moment; car tout est basé sur des preuves à l’université.

 

Y a-t-il eu des perturbations dans les cours pendant la période de pandémie?

Ils ont essayé de gérer ce processus car c’est le système le plus confortable pour nous. Cours pratiques, en ligne; mais toutes les expériences seront faites après l’ouverture de l’école. Nous avons bon espoir !

 

Qu’aimerais-tu dire aux lycéens, quel message souhaites-tu leur transmettre ?

Depuis que j’étais au lycée, je travaillais partout. Mais, je n’ai jamais cessé de sortir et de passer du temps avec des amis. Ceux qui ont des idéaux pensent : « Je serrerai les dents au lycée, je serai plus à l’aise quand j’irai à l’université ». Mais cette période où vous dites “Je suis à l’aise” ne vient jamais. Une responsabilité incroyable vous incombe à l’université. Il faut donc bien profiter et vivre pleinement son adolescence.

 

X