Fermer
pour faire une recherche, entrer au moins un mot
haut de page

SPMUN’21 : Modélisation de l’ONU de notre lycée

La première édition de SPMUN en ligne, SPMUN’21, qui a été organisée par les Clubs MUN du Lycée Sainte Pulchérie les 14-15 Juin, vient de finir. Les élèves du club nous racontent leur expérience.

En tant que membres du Club MUN francophone, nous sommes très ravis d’avoir organisé une telle conférence et aussi d’y avoir accueilli de nombreux participants de notre lycée, qui y ont participé courageusement dans le but d’améliorer non seulement leur niveau de français mais aussi leur capacité de parler en public, tout en apprenant de nouveaux sujets grâce aux différentes problématiques qui ont été discutées passionnément pendant deux jours de débats. Maintenant, nous allons jeter un coup d’œil à ce qui s’est passé dans des divers comités de MUN francophone grâce aux impressions relatées par les États-Majors de chaque comité.

 

Dans le Conseil de Sécurité, dont le sujet était “Le coup d’Etat militaire en Birmanie et les manifestations pro-démocratie”, les délégués ont apporté diverses solutions au problème traité et aussi aux diverses problématiques qui ont submergé suite au coup d’Etat. Ils ont rédigé des résolutions pendant la première journée et ils les ont débattus le deuxième jour de la conférence. Ils ont très vite appris le fonctionnement de MUN et les procédures spéciales du Conseil de Sécurité dans la session de formation. Pendant la deuxième journée, nous avons accueilli M. François Robinne, anthropologue et directeur de recherche à CNRS, qui nous a expliqué la complexité de la situation et nous a également informé de la diversité ethnique et linguistique en Birmanie. Après son intervention, durant les débats, nous avons diffusé les flash-info “Breaking News” qui ont changé l’orientation des débats et ont poussé les délégués à écrire et parler spontanément, ce qui était en réalité l’un des objectifs de notre conférence. Le porte-parole choisi a lu dans la session de l’Assemblée générale la résolution que tous les délégués ont écrite pendant les deux jours des débats passionnants et cette résolution finale a passée sans avoir d’opposant dans l’Assemblée.

 

En outre, en tant que Comité Economique et Social (ECOSOC) on a traité la question de “Comment remédier aux inégalités scolaires aggravées par la pandémie”. Notre sujet était assez contemporain donc cela a permis à nos délégués de faire des débats enrichissants et actuels. Pendant le premier jour, nos délégués ont fait connaissance entre eux grâce aux sessions icebreakings, ont appris la formation de MUN et ont fait du lobbying informel. À la fin de la journée, on a accueilli Madame Deniz Günce Demirhisar, la conseillère du Club MUN francophone, qui nous a accompagnés avec son identité de sociologue. Grâce à sa présentation instructive, nos délégués ont trouvé l’occasion de s’informer plus sur le sujet et se sont bien préparés pour les débats du lendemain. Quant au deuxième jour de la conférence, c’était vraiment captivant. Les délégués avaient appris la formation de MUN sur toutes les coutures. Ils sont bien arrivés à rédiger 3 résolutions dont l’une était sur les “Breaking News” sur lequel ils ont fait des débats spontanément. La meilleure résolution a trouvé l’opportunité d’être discutée dans l’Assemblée Générale où les porte-paroles de chaque comité ont présenté leurs résolutions. Enfin, malgré les dures procédures et l’ambiance sérieuse de MUN, notre comité a bien eu la chance de s’amuser grâce à “Gossip Box”. Chaque délégué a montré ses talents dans les différents domaines en chantant, en dansant et en jouant de l’instrument. On est devenus le comité le plus “Gossipieux” de la conférence ! 

 

Par ailleurs, cette année, nous avons également modélisé la Cour Internationale de Justice dans notre conférence. On a commencé par une présentation de la CIJ préparée par les membres de notre club et nos participants ont tout compris très rapidement. Nous avons traité l’affaire relative à l’application de la convention pour la prévention et la répression du crime de génocide entre Bosnie-Herzégovine et Serbie-et-Monténégro. Dans le cadre de l’affaire traitée, nous avons eu le plaisir d’accueillir Monsieur Yves Tomic qui est un historien spécialiste de l’Ex-Yougoslavie.

Notre cour composée de 12 juges et de 4 avocats, n’a pas seulement travaillé mais aussi nous avons tous chanté et dansé. Même un de nos juges nous a joué de la batterie ! 

Finalement, le verdict rédigé par la présidence de la CIJ a été lu pendant la cérémonie de clôture.  

 

Quant à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), nous avons traité de la question : “Comment réussir équitablement la campagne de vaccination contre la Covid-19 à l’échelle globale, notamment dans les pays les moins développés ?”. Pendant deux jours, on a également travaillé sur les programmes qui ont une grande influence tel que COVAX, puis on a tracé la relation entre la propriété intellectuelle et les brevets. Avec le diaporama fait par la présidence du comité de santé, c’était une bonne occasion pour les participants d’appréhender le fonctionnement de MUN et de comprendre des façons de s’exprimer de manière formelle. Ensuite, à la fin de notre travail remarquable, les délégués de notre comité ont réussi à rédiger deux résolutions. En tant que la présidence de l’OMS, on voudrait remercier notre cher intervenant Selim Badur pour sa disponibilité et sa présentation enrichissante. Nous tenons à remercier notre conférencier Selim Badur pour avoir ajouté de la couleur à notre comité.

 

Pour les cérémonies d ‘ouverture et de clôture nous avons accueilli de nombreux intervenants, non seulement de notre lycée mais aussi de l’extérieur, qui nous ont enrichi avec leurs discours. À ce propos, nous remercions M. Bruno Delvallée, attaché de coopération éducative, et Mme Lucile Maertens, maître assistante à l’Université de Lausanne, de nous avoir rejoint pendant cette cinquième modélisation de SPMUN avec leurs interventions enrichissantes durant la cérémonie d’ouverture. Nous tenons également à remercier le directeur de notre lycée Monsieur Alexandre Abellan, la sous-directrice adjointe turque Madame Mina Akcen, la fondatrice des Clubs MUN dans notre lycée, Madame Emilie Viau Gaudin pour leur discours émouvants.

 

SPMUN’21 s’est sûrement déroulé d’une façon inédite à cause de la pandémie qui nous confine depuis plus d’un an. Néanmoins, cela n’a pas empêché l’organisation d’une merveilleuse conférence par nos clubs MUN francophone et anglophone. Les deux clubs ont vraiment fait tous leurs efforts pour la réalisation de cette conférence pendant des mois. Nous nous réjouissons de recevoir de bonnes participations et des retours de la part des participants, ce qui récompense nos efforts. 

Tous les participants ont vraiment fait un travail excellent et ont essayé de faire de leur mieux. En tant que Club MUN francophone du Lycée Sainte Pulchérie, on voudrait remercier premièrement tous les membres de notre club spécialement nos co-présidents et notre conseillère d’avoir fait tous leurs efforts, nos délégués grâce auxquels les débats fructueux ont été réalisés, les intervenants qui ont enrichi nos perspectives avec leurs présentations et notre lycée d’avoir compté sur nous et d’avoir donné l’opportunité de réaliser cette merveilleuse conférence. Finalement, ce qui nous est resté, ce sont de bons souvenirs. On espère vous revoir dans notre club l’année prochaine et à très bientôt !

Si vous avez été l’un des participants prestigieux de cette conférence et souhaitez devenir membre de notre club MUN l’année prochaine, contactez-nous via l’adresse “spmun@sp.k12.tr”.

Restez en bonne santé, surtout pour la prochaine édition de SPMUN qui sera en présentiel !

Voilà notre page Instagram et site internet si vous voulez suivre notre Club MUN.

X