Fermer
pour faire une recherche, entrer au moins un mot
haut de page

60ème année, 60ème événement

İFSAK présente FOG

İFSAK, la renommée association de photographie, a fêté son 60ème anniversaire avec un événement par bougie, soit 60 manifestations organisées tout au long de l'année. Pour clore ces festivités, l'association a réunit le groupe de photographes FOG au Lycée Sainte Pulchérie le 4 février dernier. Sur scène ce sont retrouvés les photographes Mehmet Bayhan de l'İFSAK, étaient Nevzat Çakır, İlyas Göçmen, İzzet Keribar, Mehmet Kısmet, Bülent Özgören, Yusuf Tuvi, une rencontre modérée par Mehmet Bayhan.

İFSAK, la renommée association de photographie, a fêté son 60ème anniversaire avec un événement par bougie, soit 60 manifestations organisées tout au long de l'année. Pour clore ces festivités, l'association a réunit le groupe de photographes FOG au Lycée Sainte Pulchérie le 4 février dernier. Sur scène ce sont retrouvés les photographes Mehmet Bayhan de l'İFSAK, étaient Nevzat Çakır, İlyas Göçmen, İzzet Keribar, Mehmet Kısmet, Bülent Özgören, Yusuf Tuvi, une rencontre modérée par Mehmet Bayhan.

C’était avec le groupe FOG qu’İFSAK avait inauguré en 2019 « 60 événements pour le 60ème anniversaire » et c’est avec le même groupe que l’association a clos  la série du 60ème anniversaire sur le cinéma et la photographie. Les fondateurs du groupe FOG ont relaté leur découverte du monde de la photographie, l’histoire de la photographie dans les années 1980 en Turquie, leur parcours individuel et des histoires de succès. Ils ont retracé l’aventure İFSAK, la décision de fonder le groupe d’artistes FOG, ils ont raconté leurs relations familiales ayant influencé leur parcours artistique ; ils ont parlé de l’évolution et de la transformation de l’expérience photographique avec beaucoup de sincérité. Ce panel a été un moment d’échanges riches d’échanges et de souvenirs.

Ces six photographes, qui se sont retrouvés sous le toit d’İFSAK, ont formé le groupe FOG en 1984 avec la passion de la photographie. L’histoire de ce groupe est également basée sur l’histoire d’une association polyphonique, issue de coïncidences et de rencontres. Ils ont tous une histoire unique et un langage photographique singulier: l’un commence l’aventure de la photographie à l’âge de 15 ans ou tout simplement s’inspire d’İFSAK, l’autre suit les magazines de photographie ou imprime des photographies en couleur; c’est-à-dire ils essayent fort de “briser la coquille” dès les années 1970. Leur dénominateur commun, comme le dit Mehmet Bayhan, est qu’ils ont tous su représenter l’indicible dans la photographie. De nombreux projets issus de ce partenariat ont laissé une trace dans le domaine de la photographie. “Kazlıçeşme”, “Surlar” et “Birikimler” sont quelques-unes de ces œuvres collectives remarquables.

Pour retrouver İFSAK, rendez-vous au 26ème Festival National du Court Métrage İFSAK qui se déroulera du 25 février au 1er mars. Du 29 au 1er mars, cette manifestation sera accueillie à Sahne Pulchérie.

Programme- Festival National du Court Métrage d’İFSAK

en savoir+
İFSAK
X