Fermer
pour faire une recherche, entrer au moins un mot
haut de page

"Les activités sociales sont très importantes. Où qu'ils aillent dans le monde ; c'est quelque chose qui fonctionnera pour eux dans tous les sens et les fera remarquer dans leur candidature."

En direct des facs : İlke, à Polytech Sorbonne en robotique

Diplômée en 2017, İlke Tüzün, étudie à l'école d'ingénieurs de Sorbonne Université, l'une des universités Polytech réparties dans 16 villes différentes, après avoir suivi la formation PACES à Paris. İlke, qui s'est lancée dans des études de médecine et s'est retrouvée dans le département de robotique, a partagé son histoire avec nous.

Diplômée en 2017, İlke Tüzün, étudie à l'école d'ingénieurs de Sorbonne Université, l'une des universités Polytech réparties dans 16 villes différentes, après avoir suivi la formation PACES à Paris. İlke, qui s'est lancée dans des études de médecine et s'est retrouvée dans le département de robotique, a partagé son histoire avec nous.

Comment as-tu postulé dans les écoles en France ?

Cela a toujours été mon désir d’étudier la médecine en France. J’ai choisi d’étudier PACES pendant deux ans. Il y avait des moments où j’étudiais assise à un bureau pendant 14 à 15 heures par jour. Il y a un certain ordre dans l’examen à la fin de PACES. Pour préparer cet examen, je recommande des prépas spéciales, qui sont notre modèle de classe. Les étudıant peuvent également bénéficier des tutoriels gratuits des écoles. Par exemple, selon ce classement, les 200 meilleures personnes vont en médecine. Je pouvais entrer dans tous les départements sauf la médecine ; mais pour la validité internationale, j’ai choisi l’ingénierie.

Qu’est-ce qui t’a avantagée dans ta candidature à PACES ?

J’ai fait toutes les activités sociales que je pouvais faire au lycée. J’allais à Lape avec des bénévoles de Lape. Il y avait un projet Erasmus, je le gérais. Je faisais MUN. Si la France est coincée entre deux dossiers dans ses candidatures, cela compte dans ses choix.

Es-tu satisfaite de ton département de robotique ?

La robotique, je n’y pensais pas du tout. Mais quand j’ai commencé à étudier, je me suis dit : « C’est ce que j’aurais dû faire dès le début. Et si je veux encore faire quelque chose sur la santé, la robotique médicale est tellement importante en ce moment… Aussi, en 5e année, à la Sorbonne, il existe des programmes de double diplôme ou des masters en robotique orientée santé.

Tu étudies sur un grand campus à Jussieu, au cœur de Paris. Quelles ont été les difficultés ou le avantages de la vie universitaire ?

C’est très agréable d’étudier ici. Je pense que toutes sortes d’activités que j’ai faites au lycée m’ont beaucoup aidé à rester seule à l’étranger. De plus, PACES est un système très compétitif. C’est un système que nous ne connaissons pas bien, par exemple, entendre que j’ai échoué dans une classe ici alors que je n’avais pas de mauvaise note au lycée m’a rendu très déprimée. Quand il s’agit de trouver une maison, je vous recommande de chercher une maison en mai et juin. Début mai, la plupart des universités sont déjà en vacances.

Quel serait ton message à nos élèves ?

Les activités sociales sont très importantes. Où qu’ils aillent dans le monde ; c’est quelque chose qui fonctionnera pour eux dans tous les sens et les fera remarquer dans leur candidature. Aussi dans cette période, c’est très difficile mais; ils ne doivent pas trop perdre leur motivation et surtout ils ne doivent pas se conditionner à quelque chose. D’une manière ou d’une autre, l’eau coule et trouve son chemin. Rien de grave ne peut vous arriver en quittant la Sainte Pulchérie…

partage l’article
X