Fermer
pour faire une recherche, entrer au moins un mot
haut de page

"... eleştirel düşünme, analiz etme yeteneği zamanla kazanılan, eklenen bir şeydir ve bunu ne kadar erken geliştirmeye başlarsınız o kadar iyi olur."

En direct des facs: Cem, étudiant en informatique à McGill

Notre diplômé 2017 Fırat Cem Gürbey étudie à Montréal, au Canada. Il poursuit actuellement ses études en tant qu'étudiant de quatrième année au département d'informatique de l'Université McGill. Ayant apprécié sa première année à l'université grâce à l'amitié, Cem a nous dit : "C'est normal de trébucher en première année!" et commence à nous expliquer ce processus.

Notre diplômé 2017 Fırat Cem Gürbey étudie à Montréal, au Canada. Il poursuit actuellement ses études en tant qu'étudiant de quatrième année au département d'informatique de l'Université McGill. Ayant apprécié sa première année à l'université grâce à l'amitié, Cem a nous dit : "C'est normal de trébucher en première année!" et commence à nous expliquer ce processus.

Pourquoi avoir choisi l’informatique ?

J’étais bon en maths. Nous avons eu un atelier de programmation informatique avec Madame Danièle. Ca m’a beaucoup plu. De plus, étudier les sciences est différent des études d’ingénierie. L’informatique, contrairement au génie informatique, est davantage basée sur la preuve et le raisonnement mathématiques.

 

Pourquoi le Canada ? Tu ne voulais pas aller dans un autre pays ?

Je ne voulais pas participer au marathon d’examens en Turquie. J’ai reçu l’admission de la France et du Canada. Ensuite, vous le mettez sur une échelle et vous le mesurez. Qu’est-ce qui vous est le plus utile ? Je voulais utiliser à la fois mon anglais et mon français. J’ai choisi le Canada lorsque j’ai reçu une aide financière.

 

Comment s’est passée ta première année à l’université, quels ont été les défis et les avantages ?

Il est important d’avoir des amis la première année. Je les ai rencontrés à l’orientation, au dortoir ou à la table de billard. J’ai fait une offre et demandé “voulez-vous prendre le thé?” L’école nous aide en résidence universitaire en première année. Avant de vous envoyer un questionnaire, vous répondez aux questions. Ils vous placent dans des dortoirs en fonction de votre personnalité. Le mien était un dortoir loin de l’école. Ils m’ont placé là parce que je suis un peu du genre explorateur de la ville.

 

Comment s’est passée la période de pandémie ?

C’est un inconvénient pour rencontrer des gens ; mais je peux dire que nous avons vu les bénéfices en termes de leçons. Nous étions connectés aux ordinateurs de l’école, tout en travaillant en ligne, nous avons découvert de nouvelles ressources éducatives.

 

Quel message souhaites-tu donner à ceux qui sont actuellement au lycée?

La meilleure clé pour vivre à l’étranger est de bien s’exprimer… Vous pouvez acquérir cette compétence grâce aux activités sociales au lycée. Être capable de développer un esprit critique est également très important. Nos cours d’histoire, par exemple, ressemblaient à des cours magistraux, et la plupart de nos professeurs faisaient de même au lycée. Les mathématiques s’apprennent et s’accomplissent ; mais la capacité de penser de manière critique, d’analyser est quelque chose qui s’acquiert avec le temps, et plus tôt vous commencez à la développer, mieux ce sera.

X