Fermer
pour faire une recherche, entrer au moins un mot
haut de page

"Konfor alanından çıkın… Korkmayın!"

En direct des facs : Atakan, étudiant en génie mécanique à l’Université d’Ottawa

Diplômé en 2017, Atakan İnanç est actuellement étudiant en 4ème année au Département de génie mécanique de l'Université d'Ottawa, au Canada. Atakan, qui est inscrit au programme Co-Op (alternance), fait partie de ceux qui ont eu une vie éducative intense sous forme de 4 mois d'études et 4 mois de travail, sans prendre de vacances d'été.

Diplômé en 2017, Atakan İnanç est actuellement étudiant en 4ème année au Département de génie mécanique de l'Université d'Ottawa, au Canada. Atakan, qui est inscrit au programme Co-Op (alternance), fait partie de ceux qui ont eu une vie éducative intense sous forme de 4 mois d'études et 4 mois de travail, sans prendre de vacances d'été.

Tu travailles et étudies en même temps. Peux-tu nous parler un peu du programme Co-op?

Je suis l’un des rares étudiants à entrer dans le programme coopératif. C’est un programme de vie professionnelle. Pour accéder à ce programme, les notes de première année sont prises en compte. L’expérience est requise pour obtenir le premier emploi. À cet égard, il est difficile de trouver un emploi; mais ce n’est pas impossible non plus. J’ai bien joué toutes les cartes. Après avoir obtenu le premier emploi, les portes se sont ouvertes tout de suite.

 

Comment s’est passé ton semestre au lycée ?

J’étais un élève moyen, jusqu’à la 10ème année. En 11ème et 12ème, je me suis beaucoup consacré aux cours.Mes notes étaient aussi élevées que possible. La raison pour laquelle j’ai choisi le Canada, c’est parce qu’ils ont fait une promotion au lycée. En tant que citoyen étranger, vous payez moins pour certaines universités si vous choisissez trois des cinq cours en français.

 

Comment s’est passé le processus de candidature ?

Ma moyenne pondérée cumulative et mes documents linguistiques ont été vérifiés, DELFB2 et IELTS ont été demandés. Le Canada aime recevoir des étudiants étrangers. C’est pourquoi les admissions ne sont pas si difficiles. Bien sûr, ils ne reçoivent pas tout le monde. Pour certaines candidatures universitaires, il est nécessaire de noter les activités que vous faites à l’école. J’ai rejoint l’équipe d’ingénieurs dès ma première année d’université. Nous avons participé à des compétitions. Dans mes entretiens de 4ème année, ils posent encore des questions sur ce concours.

 

Peux-tu nous parler un peu de ta première année à la fac?

La première année, l’université m’a proposé un cours de langue. J’y suis allé en premier avant mes études en été. Je me suis occupé des affaires administratives. Vous pouvez avoir des problèmes différents selon votre pays d’origine. J’étais dans le pays pour la première année. Je vous conseille d’aller en résidence universitaire, c’est très bien en termes de socialisation et de création d’un milieu amical.

 

Quel message souhaites-tu faire passer aux lycéens ?

Les notes ouvrent beaucoup de portes. Même si vous êtes un étudiant étranger au Canada, les gens ne vous regardent pas différemment. Sortez de votre zone de confort… N’ayez pas peur !

X