Suivez-nous:
connexion
Le Lycée
Enseignement
Scolarité
Vie des élèves
Art et culture
Education globale
Paru le 3 juin 2018

Retour sur la Classe Jaune à Bordeaux

Voyages et sorties

Culture, langue et vie étudiante françaises

Séjour en auto-gestion, sous la houlette des professeur(e)s, la Classe Jaune des 11ème T.M. vous est racontée par Çelsi (11B) et Jasmin (11A), deux des quatre élèves organisatrices.

C’est le premier voyage à Bordeaux dans l’histoire de Sainte Pulchérie, mais on pense que, dans les années à venir, cela va devenir un voyage traditionnel, comme la Classe Verte en Cappadoce.

À la découverte d’une ville, d’un siècle... en français !

Bordeaux est une ville du 18ème siècle : c’est pour cela qu’elle a une architecture magnifique. Les deux premiers jours, on a passé beaucoup de temps dans le vieux Bordeaux, en plein centre. On a visité la place de la Bourse, le Grand Théâtre, le monument des Girondins, etc. Pour voir la ville de tout en haut, on est montés dans la tour Pey Berland, d’où on a vu toute la ville. C’était assez fatiguant de monter les escaliers de la tour, qui sont très étroits et raides, et qui sont faits de 231 marches ! Mais le panorama en valait la fatigue. On a aussi vu les collections du 18ème siècle au Musée d’Aquitaine.
On a choisi ce siècle puisqu’il y avait une relation avec le contenus de notre cour de français : au premier semestre, nous avons étudié une séquence sur le 18ème siècle.
Pour les temps libre, la plupart du temps, nous les avons passés dans la rue Sainte Catherine. Sur la rue, il y avait beaucoup de boutiques pour le shopping. Les élèves qui ne voulaient pas faire de shopping se sont reposés dans les jolis cafés ou les restaurants, ou alors se promenaient. Ces temps libres nous ont permis, tout seuls, de parler et de communiquer en français. C’était vraiment bien.

À la découverte d’une ville universitaire... chez Montaigne

Après cette découverte de la ville, pour voir la vie étudiante en France, on a visité l’université de Bordeaux III - Montaigne. Elle se trouve, comme beaucoup des universités de Bordeaux, à une vingtaine de minutes du centre-ville en tramway. 3 jeunes étudiants nous ont fait faire un tour complet de l’université, où nous avons découvert les salles de cours, les amphithéâtres, les resto-U, etc. mais surtout, nous avons pu poser toutes nos questions sur ce que c’était qu’étudier en France.

À la découverte... de la qualité de vie à peine 45 minutes de route de Bordeaux

Le jour 3 était un peu différent. On s’est éloignés de la ville pour aller à Arcachon, une ville au bord de l’Océan Atlantique qui se trouve à environ 45 minutes de voiture du centre de Bordeaux. Cela permet aux Bordelais, quand il fait beau, de prendre leur voiture ou le train et d’arriver directement au bord de l’Océan ou du Bassin.
Nous avons commencé notre découverte par la Dune du Pilat, qui est la plus haute colline de sable naturelle d’Europe. On a fait beaucoup d’efforts pour pouvoir monter tout en haut de la Dune mais le paysage était tellement impressionnant que nous avons vite oublié notre fatigue.
Ensuite, on est allés dans Arcachon même. C’est une petite ville qui ressemble un peu à Bodrum, en Turquie. On y a pris notre pique-nique au bord de la plage, vers les embarcadères, car on avait aussi réservé un petit bateau pour faire le tour du Bassin d’Arcachon et voir l’île aux oiseaux, les maisons tchanquées, le Cap-Ferret... et la Dune du Pilat mais sous une autre perspective. De retour à Arcachon, tout le monde a mangé le dessert traditionnel de la ville, les “dunes blanches”, qui étaient délicieuses.
La seule chose qui ne nous a pas plu dans cette journée a été l’embouteillage qu’on a rencontré sur le chemin du retour vers notre auberge, à la fin de la journée. Alors, pour s’occuper, on a discuté et chanté tous ensemble !

À la découverte... de l’art de vivre à la girondine

Le quatrième jour, on est allés à la Cité du Vin. De tout notre voyage, le bâtiment de la Cité du Vin était le premier bâtiment moderne qu’on visitait. Il nous a rappelé une carafe de vin.
Lorsqu’on est entrés dedans, on a commencé à visiter l’exposition sur le vin, accompagné par un guide vocal en français. La Cité du Vin nous a permis d’apprendre beaucoup de choses sur les différents type de raisins, la fabrication et l’histoire du vin, les conséquences de ce commerce sur la vie des gens et sur la ville, sur la culture, etc. C’était parfait.
Ensuite, on a eu un temps libre pour manger au bord de la Garonne, le fleuve qui traverse Bordeaux.
Ensuite, tout le groupe s’est rejoint à côté du Miroir d’Eau pour qu’on puisse se séparer en deux groupes et aller visiter l’espace Darwin, lieu convivial et culturel autour de la culture citadine. Un groupe y est allé en marchant, l’autre en vélo.
Grâce à cette journée, on a eu une idée de la qualité de la vie à Bordeaux.

À la découverte... de la tête et des jambes

Le cinquième jour, on est allés visiter le château de Montesquieu, qui est un philosophe bordelais du 18ème siècle très important.
A l’école, on avait appris sa vie, ses points de vue et ses œuvres en cours de philosophie. Cette fois, donc, nous avons découvert sa maison, celle où il est né et où il vivait la moitié de l’année. Après avoir finir la visite de son château, on a fait un concours de connaissances sur ce philosophe et sa pensée, dans le parc magnifique du château. C’était très amusant. Le groupe qui a gagné a eu, en cadeau, un magnet de Bordeaux.
De retour dans Bordeaux, cet après-midi-là, notre seconde activité sportive s’est réalisée. Pendant 2 heures, la majorité du groupe a fait du patinage. Malgré les chutes, ça s’est très bien passé et on a beaucoup rigolé, tous ensemble.
Ce soir-là, on n’a pas mangé à l’auberge comme d’habitude : on a repris le tramway et on a dîné en ville, au bord du fleuve, tous ensemble, pour notre dernière soirée.

Le vent nous portera...

Le samedi était notre jour de retour. On est partis de l’auberge vers 11 heures. Mme Christelle et M.Julian, qui sont bordelais, sont restés dans leur patrie. Mmes Nimet et Dilek, et M.Mohamed nous ont accompagné.
Cette Classe a été magnifique et elle nous a permis de mieux connaître la culture française, d’approfondir et de voir en vrai des notions vues en cours, de découvrir ce que c’est que d’étudier en France... et aussi de pratiquer notre français ! Grâce à ce voyage, beaucoup d’élèves peuvent maintenant réfléchir un peu mieux à leur orientation universitaire.

Nous sommes tous rentrés enchantés de ce séjour et remercions nos professeur(e)s et le lycée de nous avoir donné cette chance.

Dans le cadre de la Classe jaune, nos élèves ont découvert le campus de l’Université Bordeaux Montaigne et ils ont été accueillis par le département de relations internationales de l’université. Celle-ci a publié sur son site Internet une brève qui relate notre visite. Pour la lire, cliquer ici.

Galerie

Sur le même sujet

Premières impressions sur la Classe Jaune à Bordeaux

Actualités

Présentation de la classe bleue - UCPA/Marmaris

Présentation de la classe rouge - Village des mathématiques à Şirince

Classe blanche à la Toussuire en France

Au retour de l’école d’été bleue

Séjour d’équitation et sports de nature en Cappadoce

Édition 2018

Voyage au Nord de la Grèce à la découverte de la mythologie

Suivez-nous:
© 2013 Lycée Sainte Pulchérie - Çukurluçeşme Sok. No: 7 Parmakkapı 34433 Beyoğlu / İSTANBUL
Tel: 0212 244 25 36 / 292 00 01 - Fax: 0212 252 70 24 / 244 56 79
Conception graphique : Istanbul IT Services | Développement Web : Florent Merlet